Sommeil

Comment fonctionne le sommeil ?

Vous le savez peut-être déjà, on passe un tiers de notre temps à dormir. Il est donc utile de comprendre comment fonctionne le sommeil afin de trouver le meilleur moyen de s’endormir. Cet article vous dévoile le mécanisme du sommeil et les différents cycles qui se succèdent au cours d’une nuit.

Qu’est-ce que le sommeil ?

Avant de se pencher sur le fonctionnement du sommeil, il est utile de définir au préalable ce qu’est le sommeil. Vous devez savoir que les fonctions biologiques d’une personne suivent un rythme qui s’étale généralement sur 24 heures. Les spécialistes parlent de « cycle jour-nuit », ou encore de cycle circadien.

Il est important de noter que le sommeil permet à l’organisme de se reposer, et par la suite de vivre pleinement pendant la journée. En d’autres termes, un bon sommeil est toujours synonyme de bonne journée. Par conséquent, le sommeil n’est nullement une perte de temps. C’est même l’inverse qui se passe.

Voici d’ailleurs les conséquences engendrées par un bon sommeil :

  • Il va stimuler les défenses immunitaires et vous permettre de mieux résister aux agressions des microbes, virus et autres bactéries,
  • Il facilite la sécrétion des hormones de croissance, ce qui permet aux enfants de grandir,
  • Il possède une influence positive sur la prise de poids,
  • Il favorise la récupération aussi bien psychiquement que physiquement.

Quid du mode de fonctionnement du sommeil ?

Afin de comprendre comment fonctionne le sommeil, vous devez savoir que ce dernier est le fruit de l’alternance d’états de veille et de sommeil. Ainsi, une nuit normale va être composé de plusieurs cycles qui se succèdent, en général entre 4 et 6 par nuit.

D’autre part, il faut noter qu’un cycle de sommeil va durer à peu près 90 à 110 minutes. Il est par ailleurs composé de différents types de sommeil, à savoir l’endormissement, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal.

Et pendant les cycles, la durée des périodes de sommeil peuvent varier. Ainsi, le sommeil profond domine davantage en début de nuit et jusqu’à 3 à 4 heures du matin. En revanche, le sommeil léger et le sommeil paradoxal sont plus abondants pendant la seconde partie de la nuit.

L’endormissement

Également appelé appel du sommeil, il constitue en moyenne 10 % du cycle du sommeil. Pendant cette période, l’esprit a tendance à vagabonder et vos muscles vont se relâcher peu à peu. Vous commencez à bailler et à avoir les idées de moins en moins claires. Il est utile de rappeler que cette transition entre l’éveil et le sommeil est la plupart du temps très rapide, si les conditions propices à l’endormissement sont réunies.

Le sommeil léger

Les spécialistes divisent cette phase en deux, à savoir la partie N1 et la partie N2. Pendant le stade N1, l’activité de votre cerveau commence à ralentir petit à petit. Vous somnolez, même si vous n’avez pas vraiment l’impression que vous dormez.

Vous devez savoir que les réveils sont assez fréquents pendant la phase N1 du sommeil léger, jusqu’à une trentaine de fois d’après les spécialistes. Et sous vos paupières, vos yeux bougent encore lentement.

Mais ce mouvement va s’estomper peu à peu, à mesure que vous entrez dans la seconde phase du sommeil léger. Durant le stade N2, votre tension musculaire faiblit. Ce qui donne à certaines personnes l’impression de tomber de leur lit, étant donné qu’elles subissent des saccades musculaires.

Même si votre corps est au repos, ce n’est pas le cas de votre esprit. En effet, vous pouvez encore entendre et comprendre tout ce qui se passe autour de vous. Cependant, vous ne pouvez plus agir !

Ainsi, les deux phases du sommeil léger vont occuper la moitié de votre nuit. Si vous faites partie des « mauvais dormeurs », vous aurez par conséquent l’impression que vous n’avez pas du tout dormi.

Le sommeil profond

Si vous ne savez pas comment fonctionne le sommeil, sachez que c’est pendant le sommeil profond que votre corps va enfin se reposer. Ce stade possède une importance particulière dans la mesure où il influe considérablement sur votre santé. En effet, il participe activement à la récupération physique de votre organisme.

C’est durant cette phase que le black-out total se produit. Cela veut dire qu’aucune lumière, aucun son ne parvient à votre cerveau. Bref, tous vos sens sont en mode « pause ». C’est pendant le sommeil profond que plusieurs processus physiques surviennent. Il s’agit notamment de l’élimination des toxines accumulées dans le cerveau et de la libération des différentes hormones de croissance.

C’est donc durant cette phase que l’ensemble de votre corps se prépare à se régénérer. Ce stade représente environ 20 à 25 % du temps de sommeil d’un dormeur moyen.

Par ailleurs, c’est également à ce stade de sommeil que les « bavardages » nocturnes et le risque de somnambulisme atteignent leur plus haut niveau. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi il est généralement assez difficile de réveiller une personne qui dort d’un sommeil profond.

Et vous avez sûrement remarqué que si vous réveillez pendant cette phase, vous êtes désorienté pendant quelque temps. Il est même possible que vous vous sentiez fatigué. C’est ce que les spécialistes appellent l’inertie de sommeil.

C’est pourquoi si vous vous souhaitez être en forme lorsque vous ouvrez vos yeux, il est conseillé de vous levez pendant le sommeil léger.

Le sommeil paradoxal

Il s’agit de la dernière étape d’un cycle de sommeil. Les experts désignent encore cette étape REM qui est l’acronyme de « Rapide Eye Movement ». En effet, on enregistre pendant cette phase un certain nombre de mouvements oculaires rapides alors que vos paupières demeurent fermées.

En même temps, vous avez les muscles entièrement détendus, en dehors de quelques sursauts occasionnels. C’est la plupart du temps pendant le sommeil paradoxal que vous rêvez. D’où sa dénomination de « phase des rêves ».

Il est important de noter que ce stade représente également entre 20 et 25 % de votre sommeil. Durant cette étape, le transfert de l’information depuis la mémoire à court terme vers la mémoire à long terme intervient.

Le terme « paradoxal » vient du fait que votre corps est pratiquement paralysé pendant cette étape alors que votre cerveau enregistre des activités particulièrement intenses. Il faut savoir que le premier épisode de cette phase ne va durer que quelques minutes et a lieu

L’importance du sommeil chez l’être humain

Le sommeil est aussi essentiel pour le bien-être que la nourriture et l’eau, bien que la question de savoir pourquoi nous dormons continue d’être un sujet de grand débat entre les scientifiques.

Certains experts estiment que le sommeil est crucial pour la consolidation de la mémoire et le traitement de l’information dans le cerveau, d’autres soulignent que le sommeil est nécessaire pour un fonctionnement optimal du système immunitaire.

La quantité et, surtout, la qualité de notre sommeil conditionnent très largement notre forme physique et notre équilibre psychique. C’est sans doute en comprenant mieux comment ils se déroulent que nous pourrons tirer le plus de profit de ces moments essentiels et souvent trop négligés de notre vie.

Le tableau suivant contient quelques lignes directrices sur la quantité de sommeil dont chaque individu aura besoin en fonction de son age

Groupe

Quantité de sommeil nécessaire

Les bébés

Environ 16 heures de sommeil par jour

Les tout-petits

6 mois à 3 ans: de 10 à 14 heures par jour.

Les tout-petits obtiennent généralement leur sommeil de la combinaison d’une nuit de sommeil et des repos du journée.

Les enfants

3 à 6 ans: de 10 à 12 heures de sommeil.

6 à 9 ans: environ 10 heures de sommeil.

9 à 12 ans: environ 9 heures de sommeil.

Les adolescents

Environ 9 heures de sommeil par nuit.

A l’adolescence, on commence à avoir des difficultés à dormir suffisamment, non seulement en raison des horaires chargés qu’on peut avoir à l’école, mais aussi à cause des changement biologiques liés à cette phase.

Les adultes

Pour la plupart des adultes, 7 à 8 heures par nuit semble être la meilleure quantité de sommeil, bien que certaines personnes puissent avoir besoin aussi peu que 5 heures ou jusqu’à 10 chaque nuit.

Les femmes enceintes

Au cours de la grossesse, les femmes peuvent avoir besoin d’un peu plus d’heures de sommeil par nuit

 

Le sommeil vous aide à restaurer et rajeunir de nombreuses fonctions:

  • Mémoire et apprentissage: Le sommeil renforce la mémoire et aide le cerveau à traiter l’information.
  • Système nerveux: En absence de sommeil, les neurones ne sont pas en mesure d’exercer efficacement, et le système nerveux est compromis.
  • Système immunitaire: Sans un sommeil suffisant, le système immunitaire est faible, et le corps devient de plus en plus vulnérable à l’infection et la maladie.
  • Croissance et développement: Les hormones de croissance sont libérées pendant le sommeil, le sommeil est indispensable au bon développement physique et mental.
  • Humeur et amélioration des comportements sociaux: Les parties du cerveau qui contrôle les émotions, la prise de décision et les interactions sociales sont ralenties de façon spectaculaire au cours du sommeil, ce qui permet une performance optimale lorsqu’on est éveillé.

Maintenant que nous avons vu les bienfaits du sommeil, Il ne faut pas oublier que beaucoup de gens n’en beneficient pas, tous simplement par ce qu’ils souffrent de ce qu’on appelle l’insomnie. Dans l’article qui suit, nous allons d¦couvrir ce qu’est l’insomnie, ses asymptomes ainsi que ses causes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *